Différence entre coach personnel et coach professionnel

Dissemblance entre coach personnel et coach professionnel

Certes, le métier de coaching est pratiqué par beaucoup de personnes, sans nécessairement que celles-ci aient à justifier d’une formation. C’est la raison pour laquelle des alliances et des associations de coaches professionnels incitent la professionnalisation du métier. La profession a également deux variantes. On distingue ainsi des coaches personnels et des coaches professionnels.

Les rôles d’un coach personnel

Le coach personnel est un professionnel qui appuie chacun de ses clients dans l’atteinte de ses objectifs. Il le dirige et l’accompagne, dans le but de l’aider à avoir de meilleures performances dans un domaine défini. Il participe dans la favorisation du développement personnel et professionnel d’un individu. Le coach personnel est différent du coach professionnel. Le coach personnel accompagne une personne. Le coach professionnel, quant à lui, effectue ses interventions dans une société où il accompagne soit un groupe soit un individu. De nos jours, le coaching a le vent en poupe. Il est donc partout et bénéficie de plus en plus de candidats. Nous trouvons de nos jours, de nombreux aspirants pour devenir coaches en rangement, suivre une formation pour devenir coaches d’entreprise, une formation pour devenir coaches sportifs, coaches séduction et autres.

Les rôles d’un coach professionnel

 

Le coach professionnel est un mentor de la promotion du travailleur, dans l’évolution de sa vie professionnelle. Grâce à des dispositions de développement personnel, il le fait progresser ou le soutient à s’ajuster aux mutations de la société. Le coach professionnel commence par la prise de connaissance des potentialités du salarié qui lui sont confiées et de ses ressorts professionnels qu’il mesure selon le contexte et les éventuels embarras rencontrés. L’intervention du coach ne concerne pas uniquement les connaissances techniques. Elle concerne pareillement la dextérité et le savoir-être du travailleur, par exemple dans les domaines managérial, relationnel ou encore commercial, et considère aussi le côté psychologique.

Ce qu’il faut faire pour devenir coach 

N’importe qui peut exercer le métier de coach, étant donné que l’on peut se l’autoproclamer, sans nécessairement avoir à justifier d’une formation. Cependant, généralement, les coaches présentent sur leur CV des formations caractéristiques (coaching, gestalt, PNL, analyse transactionnelle…). Afin de prévenir les dérives, des alliances ainsi que des associations de coaches professionnels incitent, depuis déjà plus de quinze (15) ans, la professionnalisation du métier, par le biais de la mise en place d’un processus cohérent de certification « International Coach Federation » (ICF) ou de titularisation (SFCoach) qui comprend, de manière globale, un certain nombre d’heures de formation, un travail sur soi-même, pouvant aller jusqu’à la psychothérapie, et une pratique professionnelle antérieure.